27 February 2024

La préparation mentale

Citius, Altius, Fortius :

  • « Citius, Altius, Fortius » (plus vite, plus haut, plus loin), telle était la devise olympique proposée par Pierre de COUBERTIN
    • Elle représente bien ce qui se situe au cœur de chaque athlète, peu importe son niveau de compétition
    • Même s’ils seront peu à se retrouver au sommet des épreuves internationales, tous essaient de se dépasser
    • Un objectif noble et inspirant qui exige tout de même une discipline importante
    • En effet, une progression dans un sport, quel qu’il soit, repose sur l’entraînement physique, la nutrition et la préparation mentale

Préparation mentale et psychologie :

  • L’importance de la psychologie dans la performance
    • Ce dernier élément est en général omis par le public en général qui croit que tout repose sur les conditions corporelles d’un sportif
    • Pourtant, tous les Olympiens ont souvent répété qu’une immense partie de leur succès a reposé sur la capacité de se préparer à cette compétition d’envergure
    • Il s’agit bien la plupart du temps de l’élément qui va jouer et faire la différence entre une première et une septième place dans une compétition

Exemple du tennis :

  • Prenez deux joueurs du top 10 mondial sans blessure importante lors d’un match
    • Celui qui sortira vainqueur ne sera pas ipso facto celui qui possède les plus grandes capacités physiques
    • Ce sera en particulier celui qui sera capable de ne pas vasciller sur les points déterminants, de saisir les occasions quand il domine ou, au contraire, de résister lorsque l’adversaire se met à jouer brillamment
    • Le premier qui baisse les bras et ne croit pas en ses chances ira vite rejoindre le vestiaire

Les facteurs psychologiques :

Les blocages

  • Il suffit d’un blocage dans une ou plusieurs de ces sphères et les performances s’en ressentent et vont diminuer :
    • En cela, la pratique d’un sport et l’apprentissage à l’école se ressemblent fortement
    • Autant un footballeur, amateur ou professionnel, qu’un apprenant seront dans une situation délicate du moment où leur motivation se perd ou qu’ils n’ont plus confiance d’y arriver
  • Dans les deux cas, il sera aussi avantageux de se préparer mentalement que ce soit pour éviter ces creux ou pour sortir d’une spirale infernale

Les techniques de préparation :

  • Le monde sportif est déjà bien au courant des avantages de la préparation mentale
    • La plupart des équipes olympiques ont au moins un «préparateur mental», voire plus, pour aider les athlètes à se rendre dans une compétition internationale et exécuter leurs meilleures performances, qu’elles aboutissent ou non à une médaille
    • Cet entraînement psychologique est offert même à des niveaux moins élevés afin d’augmenter la confiance, diminuer l’anxiété et réduire la peur de l’échec
  • Les jeunes sportifs auraient tout intérêt à s’en servir ici même s’ils ont tendance à l’éviter

La préparation mentale

  • En quoi consiste la préparation mentale ?
    • Elle propose des outils que l’athlète va utiliser dans les jours, les heures et les minutes avant une compétition
  • Pour y arriver, il existe différents moyens, en particulier :
    • Evacuer les pensées négatives comme les peurs de blessure, de décevoir les autres ou soi-même ou de croire qu’on n’y arrivera pas
    • Utiliser des mots clés positifs pour ancrer des phrases valorisantes à utiliser régulièrement
  • La plus populaire est de visualiser sa performance avant en se regardant de l’extérieur en train d’employer les meilleures techniques apprises
    • L’imagerie mentale se veut donc un outil de choix des préparateurs auprès des sportifs
  • Néanmoins, certains utilisent d’autres méthodes comme la méditation en pleine conscience ou les techniques de respiration pour calmer l’anxiété
  • Ces approches ne sont pas applicables qu’au milieu sportif
    • Le monde scolaire, celui de la formation et de l’apprentissage peuvent tout à fait emprunter certaines de ces techniques afin d’aider les élèves à croire en leur potentiel et réussir leurs évaluations

L’accompagnement :

  • Sur Internet, de plus en plus de préparateurs offrent leurs services dans le domaine scolaire, que ce soit pour les apprenants et les enseignants qui parfois peuvent également perdre leur confiance
  • La préparation mentale serait alors une bonne façon de se mettre dans un meilleur état d’esprit perceptible autant dans le verbal que le non verbal

Les bénéfices :

  • Au final, est-ce que cela fonctionne?
    • Les multiples témoignages d’Olympiens médaillés laissent penser que, oui, cela a des vertus non négligeables
  • Le monde sportif ne remet plus en doute depuis des décennies cette préparation devenue aussi importante que l’entraînement physique sinon plus
    • L’entraînement physique ne devenant plus qu’un simple pré-requis et l’entraînement mental le petit plus qui va faire toute la différence
  • Scientifiquement, les études tendent aussi à montrer que les effets sont positifs
    • Cette revue systématique des recherches faites dans les sports de combat le confirme avec un bémol : nous manquons d’analyses suffisamment vastes pour l’affirmer sur toute la ligne
    • Une réalité similaire dans d’autres sports et aussi dans le cadre des apprentissages de compétences puisque l’idée de préparation mentale y est plutôt récente
    • Néanmoins, rien n’indique qu’elle ait des répercussions négatives
  • Sportifs, artistes, élèves, apprenants, enseignants, formateurs et coachs ne prennent donc aucun risque en se préparant mentalement

Versions

  • Créé le 30/05/2023

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *